Mieux reconnaitre l'apport des territoires ruraux à la Nation


En Juin dernier, notre Député a eu l'honneur d'être désigné à la présidence du groupe d'étude parlementaire "Parcs Naturels Régionaux et Parcs Naturels Nationaux" à l'Assemblée Nationale.




Mieux reconnaitre l'apport de la ruralité à notre richesse nationale


Dès cette nomination, il a ainsi pu échanger avec les Ministères concernés et notamment le Secrétariat d'Etat à la Ruralité sur les enjeux de nos territoires classés Parcs Naturels régionaux.

Une des demandes de notre Député a notamment été d'accélérer les réflexions pour la mise en place d'une dotation annuelle dédiée aux Communes classées PNR afin que l'Etat reconnaisse par une aide financière spécifique leur contribution à la richesse environnementale de nos territoires.

"Par leur histoire, les dotations de l'Etat ont toujours été concentrées sur le fait urbain et les charges liées aux poids des équipements collectifs… Pour moi, il était important que l'on reconnaisse mieux la diversité de nos territoires et donc aussi mieux reconnaitre ses ruralités et les apports de celles-ci à notre richesse commune." rappelle le Député.


La création d'une dotation spécifique pour les communes rurales membre d'un PNR


Comme le Ministre à la Ruralité vient de lui confirmer, cette demande a été entendu puisque le Projet de loi de Finances 2021 verra créer une dotation spécifique, à hauteur de 10 millions d'euros en 2021, et spécifiquement dédiée aux Communes membres d'un PNR.

"Je suis content que ma proposition est pu être aussi rapidement entendue… Chez nous, c'est une bonne nouvelle pour nos communes labellisé PNR "Narbonnaise en Méditerranée", acteurs du quotidien de notre qualité de vie et de notre environnement. " affirme le Député

Avec la dotation "Biodiversité", mise en place en 2019, cette nouvelle dotation inscrit un mouvement nouveau et que le Député espère voir s'amplifier : celui d'une meilleure reconnaissance de l'apport de nos communes rurales et moyenne à notre richesse nationale.

"Depuis 2017, les budgets de dotations ont été sanctuarisés après 15 ans de baisses continues et les aides ont été mieux orientés vers les communes moyennes et les communes rurales. C'est dans ce sens que je travaille et continuerait à travailler avec mes collègues lors du prochain débat budgétaire. " conclue le Député